Hallux valgus : l’innovation dans la technique chirurgicale

Opération PBS de correction de l’hallux valgus

La correction percutanée des défauts acquis de l’avant-pied est une technique utilisée pour éviter les problèmes que posent les nombreuses techniques employées dans le passé pour ce type d’intervention chirurgicale.

En fait cette technique n’est pas révolutionnaire : le concept de provoquer des fractures des os du pied afin de les réaligner selon une « géométrie » plus rationnelle remonte à il y a de nombreuses années. Les nouveautés de la technique percutanée et du système chirurgical PBS sont toutefois assez évidentes :

• des opérations mini-invasives,
• rapides,
• qui permettent, dans la gestion du parcours post-opératoire, de marcher tout de suite,
• aucune utilisation de vis, fils ou clous.

Tout cela se traduit par une récupération précoce de la fonction du pied et, par conséquent, du bien-être psycho-physique.

La véritable nouveauté PBS est d’avoir éliminé la conviction que toute fracture entraîne une immobilisation pour pouvoir guérir.

Les fractures provoquées sont laissées libres, après le réalignement, pour faire en sorte que la guérison se produise selon la charge réelle et non pas sur la base de standards prédéterminés.

La technique PBS, dans le respect des lignes directrices de la biomécanique et de la physiologie du pied,  permet réellement de personnaliser l’opération. Chaque opération, en recherchant l’angle de fracture plus adapté pour le patient, résulte plus efficace du point de vue anatomique et fonctionnel. Le bandage qui suit l’opération, tout aussi important et personnalisé que l’opération elle-même, permet de rechercher la guérison physiologique, à travers la restructuration spontanée du pied, en évitant les stress additionnels d’une immobilisation arbitraire.


Les étapes du traitement chirurgical sont:

Anesthésie locale 20/30 minutes avant l’opération

Les techniques pour obtenir l’anesthésie chirurgicale du pied sont nombreuses. La particularité de la chirurgie percutanée nécessitant d’une mobilité immédiate du membre, ainsi que l’exigence d’avoir une bonne analgésie postopératoire font du blocage de la cheville l’anesthésie la plus adaptée. Le blocage de la cheville (ankle block) est une anesthésie locale sélective qui n’élimine que la sensibilité à la douleur (c’est-à-dire, par exemple, que la sensibilité au toucher reste).
Cette anesthésie, associée à un anxiolytique avant l’exécution du blocage, rend ce dernier très bien accepté par la plupart des patients.

Lavage et désinfection du pied

Le pied doit être lavé avec une solution stérile et désinfecté avec un produit antimicrobien.

Opération chirurgicale de l’hallux valgus

La correction des déformations et la modification des os de l’avant-pied sont effectuées par le biais de petites fraises chirurgicales qui ressemblent aux fraises utilisées en odontologie. Elles sont introduites à travers des incisions de la peau de 2-3 millimètres et sont guidées par la main du chirurgien qui « voit » les os et les fraises au moyen d’un appareil radiologique spécial. La nouveauté plus importante est représentée en outre par le fait qu’on n’utilise aucun instrument d’ostéosynthèse (vis ou fils), ce qui permet aux fractures de guérir selon les « besoins » du pied qui reprendra la marche tout de suite après l’opération.

Pansement, bandage fonctionnel et appui du pied

À la fin de l’opération chirurgicale, le pied est soumis au bandage, le «Taping», spécifiquement étudié et mis au point par l’équipe médicale. Ce bandage ne devra pas être enlevé ou changé jusqu’au premier contrôle.
Le pied peut être immédiatement appuyé par terre afin de rechercher, tout de suite après l’opération, l’approche physiologique correcte pour son repositionnement.


Le traitement chirurgical peut être effectué en hôpital de jour, étant donné que l’hospitalisation n’est pas nécessaire. Le jour même de l’intervention, grâce à des chaussures spéciales post-opératoires et au bandage rembourré, le patient peut appuyer le pied par terre et marcher normalement sans utiliser des béquilles.

Les instruments utilisés par le système PBS, sélectionnés et personnalisés par l’équipe médicale, sont améliorés au fur et à mesure que des innovations technologiques le permettent.

L’opération chirurgicale n’est qu’une des étapes constituant le Parcours PBS pour le traitement de l’hallux valgus.. La première étape est la visite médicale au cours de laquelle le clinicien évalue s’il faut procéder à l’intervention chirurgicale ou si on peut traiter avec des traitements conservateurs. 15/20 jours après l’opération, il y a le premier contrôle au cours duquel le médecin change le pansement, réduit le bandage et remplace la chaussure post-opératoire par une chaussure confortable du patient (une chaussure de sport plus grande de 1 o 2 tailles). Selon la gravité de la pathologie traitée, le patient devra passer plusieurs visites, et après 45 jours il y aura le contrôle radiographique de la charge orthostatique.

L’exécution de ce type de chirurgie suppose une connaissance approfondie des dynamiques fonctionnelles du pied et de son anatomie, ainsi qu’une expérience particulière et une capacité de gestion des problèmes des charges orthostatiques.
Étant donné qu’il s’agit d’un acte chirurgical, il est réservé exclusivement aux altérations du pied particulièrement douloureuses et qui empêchent une déambulation normale, après avoir informé le patient, en général, sur les possibilités et les limitations de l’opération, quelle que soit la technique utilisée.